Skip to content
WestJet

WestJet approuve la production canadienne de carburant aviation durable à grande échelle

19 septembre 2023

Le chef de la direction, Alexis von Hoensbroech, assiste au 24e Congrès mondial du pétrole et parle de la possibilité d’un effort collectif pour atteindre la cible de consommation énergétique nette zéro de 2050 de l’industrie de l’aviation

Le chef de la direction du Groupe WestJet, Alexis von Hoensbroech, a parlé aujourd’hui au Congrès mondial du pétrole à Calgary des ambitions de la compagnie aérienne d’atteindre l’objectif de carboneutralité d’ici 2050 et du rôle vital du carburant aviation durable (CAD) dans l’avenir de la décarbonisation de l’aviation. Comme il n’existe actuellement aucune solution de rechange technologique pour la propulsion des gros aéronefs commerciaux, la dépendance des compagnies aériennes à l’égard du carburéacteur durable sera essentielle à la décarbonisation de l’industrie de l’aviation. Grâce à son espace abondant pour cultiver des matières premières, à son importante industrie pétrolière et gazière et à ses solides objectifs fédéraux en matière de durabilité, le Canada détient les biens de première nécessité pour faciliter la production à grande échelle du CAD.

« Le transport aérien est essentiel pour les Canadiens et essentiel à l’économie du pays. Avec le bon cadre réglementaire et les efforts de collaboration des producteurs et des compagnies aériennes, le Canada a une occasion en or de renforcer son leadership mondial en matière de durabilité énergétique grâce à la production de CAD, a déclaré Alexis von Hoensbroech, chef de la direction du Groupe WestJet. Le temps est venu de mettre en place un cadre réglementaire afin de créer un climat d’investissement concurrentiel pour la production de carburant aviation durable, ici même au Canada, qui maintient le transport aérien abordable et accessible. »

Le CAD est le moyen le plus efficace de réduire l’empreinte carbone du transport aérien, avec la possibilité d’éliminer presque entièrement les émissions nettes de gaz à effet de serre par rapport au carburéacteur fossile. Le CAD peut être mélangé au carburéacteur conventionnel pour répondre à toutes les exigences de certification et de sécurité, ce qui en fait une solution modèle pour réduire les gaz à effet de serre provenant du transport aérien, sans nécessiter de nouveaux investissements dans les moteurs d’avion, l’infrastructure de carburant ou les processus de distribution.

« La voie la plus directe pour atteindre notre objectif de carboneutralité d’ici 2050 dépend de l’avenir de la production du CAD, a poursuivi M. von Hoensbroech. L’accès au CAD continue d’être limité par les coûts élevés, qui peuvent être de trois à cinq fois plus élevés que ceux du carburéacteur. À ce jour, pas une seule goutte de CAD n’a été produite au Canada. Nous croyons que la collaboration entre les compagnies aériennes, les producteurs et les décideurs représente la meilleure façon de faire du CAD la norme en matière de carburant à faible teneur en carbone. »

Avec l’un des parcs de véhicules les plus jeunes et les plus économes en carburant en Amérique du Nord, et à titre de plus grand consommateur de carburéacteur en Alberta, le Groupe WestJet est fermement convaincu que la création d’un climat d’investissement concurrentiel pour la production de CAD est la clé de la sauvegarde d’un avenir « décarbonisé » pour l’aviation canadienne.